Logo
Chargement

Les bases du SEO,
rédiger un contenu optimisé

Être présent sur Internet est une chose, être visible au bon endroit en est une autre. C’est à présent un fait connu de tous : l’algorithme Google favorise la visibilité de certains sites dans les résultats de son moteur de recherche. Alors comment mettre toutes les chances de son côté pour remonter tout en haut dans les requêtes ?

Info : Cet article fait partie d’une série, je vous invite notamment à lire mon article sur le duplicate content ou l’inbound marketing si ce n’est pas déjà fait.

1. Comprendre le SEO

Pour améliorer son référencement naturel, il faut déjà commencer par comprendre de quoi il s’agit : “optimisation”, “moteurs de recherche”, “SEO” (pour “Search Engine Optimisation”, autrement dit l’optimisation des moteurs de recherche…), oui mais encore ?

Dans l’idée, optimiser son site (et donc son référencement naturel), c’est fournir des informations répondant au maximum aux attentes de votre cible pour envoyer des signaux positifs à Google et clairement lui dire : “Regarde, mon contenu plait et intéresse, s’il te plait fait remonter mon site dans tes recherches pour que les informations intéressantes que j’y diffuse touchent et enrichissent un maximum de personnes.”

Ainsi, il est particulièrement important de se mettre à la place des internautes afin de comprendre comment ils naviguent, ce qu’ils cherchent, comment ils le cherchent et ce qui va faire que votre page va plus leur plaire que celles de vos concurrents.

2. Utiliser les outils gratuits Google

“Rédiger du contenu intéressant d’accord. Mais comment on sait ce qui intéresse les gens ?”

Google met gentiment à disposition des outils gratuits qui peuvent vous faciliter la vie pour déterminer les sujets qui intéressent votre cible dans votre domaine d’activités :

Google Trends

Google Trends vous permet de connaître la fréquence à laquelle un terme a été tapé dans le moteur de recherche grâce à la mise en lumière des tendances de recherche (courbe chronologique) avec comparaison entre mots-clés, mais aussi une liste des termes connexes les plus populaires du moment, un filtrage par catégories (par exemple pour « Apple », Google Trends fait la distinction entre le high tech et les fruits). L’outil permet également de filtrer par zones géographiques, grâce à une carte des pays, régions et villes où les requêtes sont les plus populaires.

Remarque : Jusqu’en septembre 2012, cet outil s’appelait Google Insights for Search. Il a alors été renommé Google Trends et l’ancien Google Trends (recherches mots-clés) a été supprimé.

C’est un outil très performant qui permet de cibler parfaitement les tendances actuelles et les attentes des utilisateurs.

Google Alerts

Un sujet vous intéresse et vous souhaitez ne rien manquer à son propos ? Vous voulez savoir ce que vos concurrents ont déjà rédigé à propos d’un sujet en particulier ? Vous souhaitez suivre l’évolution d’un travail ? Pour cela, rien de plus simple : il vous suffit de paramétrer des alertes Google en renseignant les mots-clés (requêtes) qui vous intéressent, le type de publications que vous souhaitez recevoir (actualités, web, actualités + web, groupes) et une adresse email où seront envoyés les mails d’alerte.

Remarque : Les Alertes Google sont envoyées par courrier électronique quand des articles publiés en ligne correspondent aux sujets que vous indiquez.

Ça c’est pour la partie contenu, mais Google met également à disposition des outils pour entièrement optimiser son site :

Google Search Console

La Search Console de Google permet de vérifier l’état de santé de votre site à l’aide de diagnostics, de données et divers outils pour un site sans erreurs et facilement explorable par Google. Cela vous permet par la suite de facilement optimiser votre site pour qu’il soit mieux analysé et représenté dans les résultats de recherche Google. Il suffit de suivre pas à pas les instructions à l’écran.

Remarque : À sa sortie, Google Webmaster Tools faisait partie de Google Webmaster Central. Depuis 2015 il s’appelle Search Console.

Google Analytics

En complément de la Search Console, je vous conseille vivement d’installer un tag Google Analytics sur votre site afin d’obtenir de précieuses données sur vos visiteurs.  Vous pouvez ainsi identifier comment les internautes arrivent sur votre site, leurs données démographiques et géographiques, leurs centres d’intérêts, etc. Vous pouvez également suivre le trafic de votre site et vos conversions. Globalement, Google Analytics propose tout ce qu’il faut pour analyser en détails les statistiques de votre site web.

3. Le contenu est roi

Quand un internaute fait une recherche, il tape généralement un ou plusieurs mots-clés dans la barre de recherche Google (ou d’un autre moteur de recherche). Cela consistue une “requête”.

Cette requête correspond à un sujet précis, l’internaute s’attend donc à obtenir une réponse claire et précise en cliquant sur votre le lien de votre site. Dans l’idéal :

Un sujet = Une page = Un mot-clé principal

Après avoir défini le sujet principal de votre page, l’idée est de créer un potentiel de mots-clés, c’est-à-dire une liste de mots (de préférence deux mots minimum ensemble – exemple : cours aquagym ; le plus étant le mieux : cours aquagym enfants bordeaux).

Remarque : Les mots-clés que l’on a en tête ne correspondent pas toujours aux mots-clés utilisés par les visiteurs, n’hésitez pas à faire participer d’autres personnes lors de votre brainstorming pour avoir des points de vue divergeants.

Trouvez les mots les plus pertinents pour votre activité, triez et filtrez les et attribuez un couple de mots-clés défini à chacune de vos pages.

Passez alors à la rédaction.

“Et donc, l’objectif c’est de glisser le plus de fois possible le mot-clé que j’ai défini plus tôt, c’est ça ?”

Beaucoup pensent encore que plus un mot-clé est cité dans un contenu, mieux leur page sera référencée par les moteurs de recherche. Il faut pourtant savoir que la densité de mots-clés (c’est-à-dire le pourcentage de fois qu’un mot-clé ou une expression apparaît sur une page web, par rapport au nombre total de mots que cette dernière inclut) n’a que peu, voire même pas d’impact. Et ce n’est pas moi qui le dis : Google en personne a affirmé que la densité de mots-clés n’était plus prise en compte – et ce depuis quelques années maintenant – pour le positionnement d’une page web.

Remarque : Attention à ne pas surcharger votre page, au risque de rendre la lecture lourde et difficile. Cette forte accumulation pourrait même vous porter préjudice et entrainer l’effet totalement inverse que le but recherché : n’oubliez pas, votre contenu doit être de qualité. Évitez donc à tout prix l’écriture artificielle qui consiste à caser un mot-clé coûte que coûte, quitte à nuire à l’expérience du lecteur. Il s’agirait là d’une très mauvaise initiative puisque la sur-optimisation peut conduire à un déclassement de votre page web.

Aussi, plutôt que de répéter votre couple de mots-clés, veillez à les positionner stratégiquement pour que ces derniers aient un apport en matière SEO. La présence du mot-clé principal dans le titre de votre page, dans l’introduction ou encore dans au moins un sous-titre est ainsi pertinente.

Par ailleurs, toujours dans l’optique de fournir le meilleur contenu aux visiteurs, les moteurs de recherche accordent de l’importance à la mise à jour des informations. Le fait de mettre à jour les pages du site permet donc d’augmenter l’indice accordé par le SERP au site ou en tout cas la fréquence de passage du robot d’indexation.

4. Optimiser son contenu, mais pas que

Dans cet article, je me suis concentrée sur l’optimisation du contenu de votre site, mais il est également très important d’optimiser la structure de votre site en priorité. Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous invite à lire les articles suivants :

Comment optimiser les pages de son site ?
En quoi le contenu unique sur Internet est primordial ?
Tout savoir sur les balises h1, h2, h3…
Comment optimiser les images de son site ?
Pourquoi migrer son site http vers https ?

Quoi qu’il en soit, vous devez garder en tête une règle essentielle : le référencement naturel ne s’acquiert pas du jour au lendemain.

Chez Display None, je vous accompagne pour optimiser durablement votre référencement naturel en élaborant une réelle stratégie et en mettant en place un plan d’actions réaliste et efficace. Bénéficiez de conseils et d’accompagnement et voyez les résultats en quelques mois seulement !